Le peuple Beti et les tam-tam

Le nom Beti est présent uniquement en Afrique et on retrouve précisement ce peuple au Gabon et au Cameroun. Parmi les Beti, on compte plusieurs groupes aux dénominations différentes à savoir les Mvele, les Manguissa, les Eton, les Bulu, les Kolo et les Etenga. Tous sont des Béti, ou encore bati, Betsi, Pahouins, etc. Ce nom vient de nti et signifie « noble », « seigneur », « Dieu ».

beti

Que raconte l’histoire?

Les Beti sont en fait des Bantous, même si l’histoire n’est pas très claire sur les détails. Au Cameroun, ils sont précisement présents dans les régions du Centre, de l’Est et du Sud. Tous parlaient un même langue avant nommée « ati », mais arrivés à Yaoundé ils se sont séparés à la rechereche des terres fertiles pour l’agriculture. Ce sont des guerriers, des agriculteurs, des forgerons et de bons sédentaires. Aujourd’hui les langues sont différentes, mais les prononciations de certains mots restent pareilles.
Ce qui les réunit ce sont les sonorités musicales, et le fameux tam-tam qui entre toujours en scène. Le tam-tam est compagné de quelques instruments, et les hommes se mettent à battre dessus avec des batons spéciaux pour émettre un son bien rythmé. Ils étaient uilisés pour les mariages, les f^petes traditionelles, les annonces dans le village, et bien d’autres cas. Chacun de ses groupes constitue aujourd’hui des villages, mais les ressemblances au niveau des pas de danse, des mets traditionnels et des langues leur rappelle toujours qu’ils sont liés.