La sologamie, une protestation contre le patriarcat

On sait tous à quel point le mariage fait rêver. C’est un évènement heureux et même magique, pendant lequel deux êtres se disent un grand « oui », et décident de ne former qu’une seule personne unique jusqu’à la mort. Chaque jour dans le monde, ils sont des milliers à le faire, tandis que d’autres continuent de se morfondre à cause du manque de prétendant. C’est la triste réalité, et ce sont les femmes qui en souffrent le plus. Déjà qu’elles sont plus nombreuses dans le monde, mais aussi qu’elles sont plus sensibles au célibat. Et désormais, on costate un grand nombre de femmes à travers l’Europe et même l’Amérique, des femmes la quarantaine passée qui s’épousent elles-même.

sologamie

Féminisme ou révolution?

Il est important de savoir que la sologamie n’est approuvée par aucun Etat en Europe, et contribue plutôt à des polémiques en tout genre. Puisque les femmes y ont adhéré en masse, l’on évoque une question de féminisme qui prendrait de l’ampleur. Elles auraient décider de prendre les choses en main, sans se préoccuper des hommes.
Et pourtant, elles ont juste décider de ne plus attendre le prince charmant. Elles disent pourvoir être très heureuses sans lui, et vivre leur rêve d’être épouse. Les législations accordent plus de faveurs aux couples, au grand désarroi des célibataires.
La décision de se marier à soi même est donc purement volontaire, et les sologames sont plutôt heureux de leurs choix.